Coopoly - Logo
102.670, Talion
102.670, Talion
Prix membre: 13,99$ (qu'est-ce que c'est?)
Prix régulier: 13,99$
   (Quantité: 1)
Disponibilité:
Ebook en format EPUB. Disponible pour téléchargement immédiat après la commande.
Éditeur:
LiLys Éditions
Protection:
Filigrane
Année de parution:
2018
ISBN-13: 9782930848280
Description:
<b>Malade, Charles Depreez refuse l’acharnement thérapeutique et fera tout pour que ses dernières volontés soient respectées.</b><br><br>102.670, c’est la clé du secret que cet homme s’apprête à révéler à Florence, une auxiliaire de vie qu’il considère comme sa fille. Une révélation difficile à accepter pour cette jeune femme en proie à la violence conjugale. <br><br>Peut-on rendre justice soi-même ? Avons-nous le droit de vie ou de mort sur les autres ? Œil pour œil, Florence sera entraînée dans la spirale d’une Loi vieille comme le monde: celle du Talion.<br><br><b>L'auteure nous entraîne dans une spirale de haine et de vengeance, où une seule loi règne : celle du Talion.</b><br><br>EXTRAIT<br><br>— Flo, vous voulez bien venir dans monbureau, s’il vous plaît !<br>Il ne s’agissait pas d’une question, Florence le savait. Et encore moins d’une expression formulée avec politesse car le « s’il vous plaît » venait de claquer dans le couloir du bureau comme le fouet sur la croupe d’une bourrique têtue. Son chef de service n’était pas enclin aux égards ou à la courtoisie, encore moins à la compassion. Il faisait partie de cette catégorie de supérieurs hiérarchiques qui considère que les échelons de la bureaucratie sont suprêmes.<br>Et qui se servent de cette soi-disant supériorité pour asseoir un appétit de puissance sans imaginer un seul instant que la plus élémentaire amabilité serait au service d’un rendement accru de leurs employés. Son savoir-vivre se limitait aux formules toutes<br>faites et usuelles. Sa galanterie était urbaine. C’était un chef de service, simplement. Ni plus, ni moins. Il n’était donc pas question de tergiverser. Florence <br><br>À PROPOS DE L'AUTEUR<br><br>Petite fille, née en hiver d’un père d’origine bretonne et d’une mère ardennaise, j’ai affiché très rapidement un caractère trempé. <br>Aujourd’hui, je suis professeur de cours philosophiques. Active et engagée, mes objectifs pédagogiques et mes travaux d’écriture sont tous tournés vers la réflexion humaniste, certains avec force et désespoir, d’autres avec l’ironie propre aux vrais sensibles, mais toujours avec le même dénominateur commun : la condition de l’Homme, ses espoirs et ses doutes. <br>Cet engagement citoyen m’a valu la reconnaissance de mes pairs avec le prix de la Fondation Reine Paola pour l’enseignement, le prix de la CommunautéFrançaise de Belgique et le prix Condorcet-Aron. En 2003, j’ai été Namuroise de l’Année et reconnue « Enseignant Entreprenant ». Certaine que les actes prévalent sur les paroles, j’affiche une attitude résolument anti-tartuffe en disant qu’il n’est pas nécessaire d’avoir une face de Carême pour défendre la vie car défendre la vie c’est l’aimer. J’apprécie cette réflexion de Zola qui dit qu’il faut savoir où on veut aller, que c’est bien... mais que c’est encore mieux de montrer qu’on y va et il m’arrive d’ajouter « Tu veux du bonheur? Donne du bonheur...