Coopoly - Logo
Mise au monde
Mise au monde
Prix membre: 11,99$ (qu'est-ce que c'est?)
Prix régulier: 11,99$
   (Quantité: 1)
Disponibilité:
Ebook en format EPUB. Disponible pour téléchargement immédiat après la commande.
Éditeur:
Emoticourt
Protection:
Filigrane
Année de parution:
2018
ISBN-13: 9782823901122
Description:
<b>En 23 sous-thèmes, l'auteur questionne le rapport à l'accouchement dans la littérature</b><br/><br/><i>Lorsque j’étais enceinte, certes influencée par mon histoire familiale, accouchement signifiait drame. Et quand je me suis demandée ce que les livres m’avaient appris sur le sujet, je me suis retrouvée face au trou noir. Un seul récit est remonté à ma mémoire, de Zola, mais il était flou. En le relisant, j’ai compris pourquoi je l’avais occulté : il était effroyable.</i><br/><br/>Comment l’enfantement est-il raconté dans les romans?? Quelle empreinte cela laisse-t-il?? <br/><br/><b>Avec <i>Mise au monde</i>, Isabelle Fruchart explore en 100 livres le récit de naissance et sa grammaire.</b><br/><br/>EXTRAIT<br/><br/>En 1655, Claude Quillet, médecin-accoucheur, rédige à l’attention des matrones un poème, <i>La Callipédie</i>, sur l’art de retourner l’enfant dans la matrice. Ainsi la Maria, « vieille matrone sèche aux gestes vifs » du cœur cousu, dont Carole Martinez dit qu’elle « suivait la maturation des ventres comme on étudie l’avancement des fruits et parvenait en les touchant à retourner les enfants qui se présentaient mal ou à sentir ceux qui vivaient peu ».<br/>Mais en 1884, dans <i>La joie de vivre</i>, Zola nous fait comprendre que les temps ont changé : il y a eu trop d’accidents. Et au lieu de former les sages-femmes, on leur a interdit la pratique, les obligeant à attendre l’arrivée du médecin.<br/><br/>CE QU'EN PENSE LA CRITIQUE<br/><br/>Ce qu’Isabelle Fruchart propose, c’est une formidable recension de la façon dont la naissance est traitée en littérature. Un petit précis dont les pages donnent envie d’en ouvrir d’autres – celles d’à peu près tous les ouvrages cités. - <b>Blog </b><i><b>Sophie lit</b></i><br/><br/>À PROPOS DE L'AUTEUR<br/><br/>Née à Paris, <b>Isabelle Fruchart</b> s'est formée à la musique (en famille), ainsi qu'à la danse et au théâtre. <br/>Après un DEA de lettres modernes consacré à Paul Claudel, elle a choisi la scène. Elle a joué, depuis 1996, au sein de la compagnie Opaline, en solo –notamment à travers son personnage Divine Devine qui pratique la magie mentale – et sous la direction, entre autres, d'Antoine Campo, Sophie Akrich, Hélène Cinque, Serge Noyelle. <br/>En parallèle, elle a écrit et co-écrit des spectacles. <i>Journal de ma nouvelle oreille</i> est sa deuxième pièce.