Coopoly - Logo
Squatteurs' Story, Nancy seventies
Squatteurs' Story, Nancy seventies
Prix membre: 12,99$ (qu'est-ce que c'est?)
Prix régulier: 12,99$
   (Quantité: 1)
Disponibilité:
Ebook en format EPUB. Disponible pour téléchargement immédiat après la commande.
Éditeur:
Éditions Territoires Témoins
Protection:
Filigrane
Année de parution:
2015
ISBN-13: 9782918634188
Description:
<b>Nancy années 70, des squatteurs sont aux prises avec un serial killer et avec les séides d’un promoteur immobilier</b><br><br>Patrick, joueur de contrebasse dans un petit orchestre local pratiquant jazz et rock d’époque, est un jeune trentenaire sans revenus fixes, et pour survivre est obligé de loger ici ou là. A Nancy, il a jeté son dévolu sur cette maison bourgeoise un peu isolée et abandonnée de la rue Saint Michel. S’il y est seul c’est tant mieux car il ne cherche pas la compagnie, avec ses horaires décalés et ses jams qui le font rentrer aux petites heures de la nuit. Un solitaire qui se contente de peu, bien calé au fond d’une rue tranquille dans un quartier bourgeois.<br><br>Mais cette nuit-là, tout dérape. Un cadavre de jeune femme dans son squat, Patrick obligé de s’en débarrasser, car il ne veut pas des flics. Sans états d’âmes. Et ce n’est pas tout : voilà qu’il se voit obligé par des copains d’héberger cette Véronique un peu dinde et un peu grassouillette aux entournures. Bye bye tranquillité...<br><br><b>Un polar loufoque qui se démarque de la tradition du genre</b><br><br>EXTRAIT<br><br>Patrick posa sa contrebasse. À tâtons dans l’obscurité, il trouva la bougie collée sur la margelle du petit lavoir et l’alluma. Il se mit à fredonner un thème de Mingus djiba-ba-bee, djiba-ba-bee, djibaba- bee et se dirigea, bougie à la main, vers l’escalier, au fond, qui grimpait à l’appartement.<br><br>En chemin, le jeune homme remarqua des taches sombres qui miroitaient sur le sol. Bizarre. Il se pencha. Du sang. Frais. C’était du sang frais. Patrick blêmit, l’index sanguinolent éclairé par la bougie. Deux pas plus loin, il découvrit une véritable flaque de sang. Plus loin encore, une autre flaque. Il buta dans les pieds du cadavre recroquevillé au pied de l’escalier.<br><br>CE QU’EN PENSE LA CRITIQUE<br><br>«&nbsp;Le roman raconte l’histoire de deux personnages qui sont en fait une seule et même personne. La première identité, celle de l’écrivain, est un pseudonyme. La seconde, celle de l’éditeur, est répertoriée à l’état civil. C’est un voyage loufoque dans les années soixante-dix, un regard sur une époque. Ça se passe à Nancy, mais cela pourrait être ailleurs . » - <b><i>Le Républicain Lorrain</i></b>&nbsp;<div><br></div><div>« Le blues urbain de la démerde et du foirage, version Alexis Gleiss. Une réussite dans le genre que s’est fixé l’auteur, mêlant roman noir et humour de la même veine. » - <b><i>Blog Polar Noir</i></b></div><div><br>A PROPOS DE L’AUTEUR<br><br>Alexis Gleiss est né en Lorraine. <i>Squatteurs’ story </i>, son premier roman, a reçu le « Prix des Lecteurs de Lorraine 2010 ».</div>